Débat 2018

Est-ce que la mondialisation nécessite l'encadrement de la concurrence fiscale?

Débateurs

Arthur B. Laffer
Avocat, Associé et Chef du groupe de pratique de fiscalité au Canada Norton Rose Fulbright S.E.N.C.R.L., s.r.l.

Richard Murphy
Chef, Section coopération internationale, Financing for Development Office, Nations Unies

 

Juges

Louise Otis
Professeure adjointe, Université McGill
Juge administratif international et arbitre

Marie-Christine Esclassan
Professeure émérite, Paris 1 Panthéon Sorbonne

Jay K. Rosengard
Maître de conférences en politique publique à la Harvard Kennedy School,

 

L’objectif du débat est de discuter de la nécessité de réglementer la concurrence fiscale dans un monde globalisé. Cette question sera explorée à travers une série de trois résolutions, comme suit:

Premièrement, qu’il soit résolu que:

la concurrence fiscale est dommageable.

Deuxièmement, qu’il soit résolu que:

le coût du contrôle de la concurrence fiscale est justifié par les avantages qu’il procure.

Troisièmement, qu’il soit résolu que:

il est résolu qu’il est possible de développer un cadre pour contrôler la concurrence fiscale.