Concurrence fiscale : un terrain de jeu équitable entre les pays?

Concurrence fiscale : un terrain de jeu équitable entre les pays?

Les pays en développement sont souvent contraints d’abaisser les taux d’imposition, de limiter l’utilisation de certains types d’instruments fiscaux et de fournir des avantages fiscaux particuliers aux entreprises, sans tenir compte de leur capacité de payer, lesquelles ont par la suite recours à des planifications fiscales sophistiquée dans le monde entier. Ces pays agissent ainsi dans le but de stimuler des investissements, de l’activité économique et de la création d’emplois, davantage que les autres pays concurrents. De plus, compte tenu de leurs contraintes socioéconomiques et institutionnelles, ils font face à des défis considérables pour augmenter les recettes fiscales provenant d’autres instruments fiscaux. Des représentants d’organisations internationales (Banque mondiale, FMI, OCDE, Nations Unies et du Centre Sud) discuteront de la façon dont la concurrence fiscale affecte particulièrement la capacité des pays en développement à faire respecter un contrat légitime entre les gouvernements et les contribuables. Ils présenteront également des perspectives différentes sur la façon dont les règles fiscales pourraient être améliorées globalement pour suivre le rythme du commerce mondial en évolution rapide, dans le but d’éviter les disparités de revenus plus aggravantes entre les pays en développement et les pays développés.

modératrice: Lyne Latulippe